Cameroun : Deux Trafiquants D’ossements Humains Entre Les Mains Des Gendarmes – Journal Du Cameroun

Publié le 22.06.2022 à 11h03 par Arnaud Nicolas Mawel

Agés de 33 et 39 ans, leur arrestation a été facilitée dans la région de l’Adamaoua par le renseignement. Deux célèbres trafiquants d’ossements humains sont tombés dans les filets tendus par les gendarmes dans la région de l’Adamaoua. Selon la gendarmerie nationale qui rend publique l’information mardi 21 juin 2022, les deux présumés trafiquants ont été pris alors qu’ils avaient en leur possession deux squelettes humains qu’ils s’apprêtaient à écouler sur le marché noir. Quinze millions de francs leur ont été proposés pour le butin macabre.

Mais mal leur en a pris, car le pouvoir de renseignement issu de l’opération « Adano » a eu raison sur eux. Ce renseignement a permis aux forces de maintien de l’ordre de mettre la main sur ces présumés habitués de cette activité.

Au Cameroun, les arrestations des trafiquants d’ossements humains sont régulières. Le 06 mai 2021 par exemple, les gendarmes interpellent cinq trafiquants d’ossements humains âgés de 20 à 57 ans  dans la ville de Foumban, région de l’Ouest, grâce au renseignement fourni par le chef du village Mantoum. Ce dernier a été saisi plutôt par un villageois se plaignant de la profanation de deux tombes dans sa concession.

Le 27 décembre de la même année, un autre trafiquant âgé d’une trentaine d’année a été appréhendé par la police. Le 26 juin 2020, c’est autour de Foumbot dans la région de l’ouest que deux autres trafiquants ont été arrêtés en possession de deux squelettes humains qu’ils s’apprêtaient à vendre.

3 Comments

Comments are closed.

La police reconstitue le meurtre du jeune François Yetna: voici le film de l’horreur

Dix prisonniers de Port-Gentil admis au BEPC 2022