Cameroun : Cinq Militants Du MRC Libérés à Douala – Journal Du Cameroun

cameroun-:-cinq-militants-du-mrc-liberes-a-douala

Publié le 20.09.2022 à 15h57 par Arnaud Nicolas Mawel

L’information est du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Maurice  Kamto. Cinq militants du MRC viennent de recouvrer la liberté à Douala. Ils avaient été interpellés et incarcérés dans le cadre des marches dites pacifiques du 22 septembre 2020. Ce 20 septembre 2022, deux ans après, ils respirent à nouveau le vent de la liberté. Le président du parti lui-même, à travers un tweet porte  la nouvelle au monde.

« Après 2 ans de prison politique, levée d’écrou ce jour à Douala de 5 militants du MRC, coupables d’avoir exigé, par des marches pacifiques, la fin de la guerre dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest Ndlr), la transparence dans la gestion des deniers publics et un système électoral consensuel », écrit Maurice Kamto sur Twitter.

Le candidat arrivé deuxième à la présidentielle du 7 octobre 2018 adresse un message d’encouragement à ses camarades. Il profite de l’occasion pour réaffirmer l’engament du MRC à atteindre son objectif de libération de tous ses militants en prison.

« A nos 5 militants sortis de prison, nous souhaitons un bon retour dans leurs  familles respectives. Notre combat sans relâche continue pour la libération de tous les autres prisonniers politiques. Leur place est ailleurs, dans les grands chantiers de la renaissance nationale », peut-on lire.

Cette libération survient cinq jours après l’ouverture du procès en appel de 39 militants du MRC condamnés. L’audience ouverte le 15 septembre 2022 à la cour d’appel du Centre a été renvoyé au 20 octobre 2022.

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

croissance-economique :-l’optimisme-de-nicole-jeanine-lydie-roboty

Croissance économique : L’optimisme de Nicole Jeanine Lydie Roboty

organisation-des-elections :-«gabon-d’abord»-veut-le-renouvellement-immediat-du-bureau-du-cge

Organisation des élections : «Gabon d’abord» veut le renouvellement immédiat du bureau du CGE